samedi, janvier 17, 2009

Je ne suis pus capable d'entendre parler d'Obama!


Partout, il est vraiment partout! On ne peut pas faire deux pas ces jours-ci sans que l'on ne voit le visage ou bien que l'on entende le nom du futur président des États-Unis. Il est devenu le véritable chouchou des grands médias qui nous offrent une véritable surexposition au personnage, ce qui ne fait qu'accentuer l'irritation de ceux qui, comme moi, ne partagent pas les attentes tout à fait irrationnelles qu'il suscite aussi bien chez lui que chez nous.

Parlons tout d'abord de cette couverture médiatique. J'ai pu lire ces derniers jours des articles très intéressants qui traitaient de divers aspects du nouveau messie américain ; il a été question du choix du futur chien présidentiel, de ses goûts musicaux, de son équipe de football préférée, des critiques de ses restaurants habituels, et même un très sérieux article sur l'importance accordée au choix de la robe de sa conjointe pour la journée d'investiture. Les grands médias de désinformation parlent abondamment de tout ces sujets mais ils ignorent presque complètement ce dont il serait important de parler, soit de ses orientations politiques... Il va être président bordel, c'est pas une vedette de cinéma!

Alors parlons-en un peu de ses orientations politiques. Il a été élu en faisant campagne sur le thème de l'espoir et du changement. Il faut commencer par dire ici que c'est très original (!?!?!) pour un politicien de faire cela... Ce qui est différent dans son cas c'est que pour la première fois depuis des décennies, beaucoup de gens semblent croire à ces belles promesses de changements. Cela est peut-être dû au fait que les gens veulent croire à n'importe quoi après le dur règne de Bush 2e du nom. Ou bien que pour la toute première fois ce discours est tenu au plus haut échelon par un Noir, dans un pays qui s'est construit sur l'oppression raciale. Ce dernier point constitue sans contredit une certaine forme d'avancée dont il faut se réjouir, sans être dupe au point de penser que l'on vient de régler la question du racisme aux États-Unis.

Mais mis à part ce point, quels changements veut-il (ou peut-il) vraiment apporter au royaume de l'impérialisme et du capitalisme moderne? Il a refusé de s'exprimer clairement pendant la campagne sur le droit à l'avortement, ce qui a fait dire à plusieurs commentateurs qu'il est personnellement contre mais qu'il ne veut pas froisser son parti sur cette question. Il s'est également prononcé pour la peine de mort et pour le droit de posséder des armes à feu. Il s'est par contre annoncé comme un adversaire des mariages entre conjoints de même sexe. Au niveau international, il souhaite un retrait des troupes d'Irak mais du même souffle, il annonce vouloir une plus grande présence américaine en Afghanistan! Il s'est aussi affiché comme un partisan du gouvernement Israélien en allant jusqu'à dire qu'il «apportait son soutien au statut de Jérusalem comme capitale indivisible d'Israël». Finalement, il peut être considéré à droite même selon les standards du parti Démocrate...

Il est aussi important de noter qu'il n'a pas hésité à supporter Georges Bush lorsqu'il a volé au secours du pauvre secteur financier américain à grands coups de milliards de dollars provenant des impôts des contribuables américains. On n'a qu'à écouter ce qu'il a dit récemment au sujet de son prédécesseur sur les ondes de CNN pour réaliser que le changement ne sera pas très drastique : «Je crois que c'est un homme bien, qui aime sa famille et son pays, et je pense qu'il a pris les meilleures décisions qu'il a pu dans des circonstances très difficiles». Heu quoi, c'est bien de Bush que tu parles, M. Espoir et Renouveau?...

Malgré tout cela, il possède actuellement un statut d'idole pour une grande proportion de la population américaine. Nos voisins du sud s'arrachent actuellement les différents bibelots à son effigie pour se rappeler ce moment historique de l'histoire. Reste à voir si l'histoire, elle, se souviendra de lui autrement qu'un autre politicien qui aura trahi la confiance que des millions de personnes auront investi en lui avec des beaux discours mielleux mais sans fondements...

Texte de la NEFAC sur l'élection d'Obama :
LE CHANGEMENT DONT NOUS AVONS BESOIN

15 commentaires:

Anonyme a dit…

Pas chanceux mon vieux...Il commence ses mandats!

Anonyme a dit…

Vive L'Amerique! Vive Obama!

Quel merde votre site.

Anonyme a dit…

Au moins quand il aura commencé son mandat on pourra le critiquer sur autre chose que les promesses vides qu'il répète depuis des mois et des mois! Les connards qui l'idolâtre vont tomber de haut quand ils vont se rendre compte qu'il n'est pas si éloigné de Bush...

Anonyme a dit…

«Un pays ne peut prospérer longtemps en ne favorisant que les plus prospères.» (…)

message lancé à Israël?

Le port de l'arme aux US est un droit dans la constition. Un américain reste un américain.

De plus, il aurait été plus critiqué de lessiver Bush sur la place public que de le respecter. Au contraire, je crois qu'il sait comment flatter les Rép. dans le sens du poil pour pouvoir les gagner.

Le meilleur moyen d'être rassembleur n'est pas d'être la personne qui crie le plus, mais bien celle qui réussi à faire des compromis.

Bonne chance Obama.

Le blogue à jÉ a dit…

C'est drôle que vous disiez n'être plus capable d'entendre parler d'Obama, alors que vous vous êtes rendu sur un blog qui traitait du dit sujet honni pour y mettre votre lien parlant du dit sujet!!! Vous êtes comme les médias que vous critiquez... pathétique!!!

titi a dit…

enfin un qui pense comme moi! merci pour cet article et bonne chance à "zorro/robin des bois/batman/chuck norris" obama

Kikou a dit…

Peut-être ...
Mais entre Obama pis nos beaux politiciens canadiens, que préfères-tu ?

Anonyme a dit…

C'est bien sur qu'il n'y aura personne qui se rappellera de vous dans l'histoire avec vos commentaires minables...

Jovialité, Rage et Liberté a dit…

Je voudrais m'excuser sincèrement d'avoir oser écrire de mauvais mots sur Obama... C'est vrai qu'il est une personne très charismatique, et ce genre de personne mérite notre respect parce que... parce qu'ils savent bien parler et qu'ils paraissent bien!

Encore une fois désolé, je ne recommencerai plus. Mon prochain billet parlera de mon amour pour les beaux papillons...

franky a dit…

Obama est en train de mettre autour de lui la même vieille garde qui a conseillé Clinton lors de ses deux mandats. Que fut le résultat de ces 8 ans? Les prémisses du conflit en Irak, la déréglementation au niveau économique, et surtout, pas davantage d'assurance maladie qui a été la grande promesse de Clinton. Pourquoi Obama ferait différemment avec le même monde?

Claude Gelinas a dit…

"Yes We Can"

Oui, on peut... changer de poste mais c'est tellement vrai, il est partout!

Et comme quelqu'un d'autre l'a mentionné, ça ne fait que commencer...

Anonyme a dit…

Et qu'auriez vous dit si Mc Cain avait été élu?

Je trouve cette réaction pathétique. On a beaucoup parlé des orientations politiques d'Obama mais peut-être ne lit on pas les mêmes médias!
Vous parlez du racisme, de l'imérialisme moderne et du capitalisme. Abouez que sur tous ces points Obama envoie des signes extrèmement encourageants même si j'imagine il ne va pas assez loin à ton gout. Mais il ne faut pas oublier que ce sont les states et que de ce point de vue on pouvait difficilement espérer mieux.

Les médias parlent trop d'Obama? Au moins ça nous change de Sarkozy! Personnellement je préfère

Anonyme a dit…

EST TU CON TOI UN SITE JUSTE POUR TE PLAINDRE TU NA PAS MIEUX A FAIRE QUE SA .. PREPARE TOI À EN ENTTENDRE PARLER

POUR LES DERNIERE 1000 ANS DE TES JOURS CAR C' EST UN MOMENT UN UNE CHOSE HISTORIQUE

Raymi a dit…

Wow, à voir les commentaires c'est dire combien de gens vont être déçus d'ici peu de temps. À moins que seuls les discours creux d'Obama arrivent à répondre aux attentes de certains et certaines.

Anonyme a dit…

Bonne chance aux exercices d'equilibriste dont Obama est coutume mais cette fois, en tant que president, il va falloir prendre des decisions et envoyer ses electeurs face a la realite.