jeudi, octobre 23, 2008

Un groupe de Montréal menacé d'être poursuivi par des ex-musiciens obscures...

Le groupe Montréalais Brasse-Camarade, qui s'appelle dorénavant Mise en Demeure, a reçu une mise en demeure, pour avoir utilisé le nom d'un groupe de musique Ontarien oublié de tous-tes. Il semblerait flagrant qu'ils aient eu l’intention de semer la confusion et de s'approprier l’achalandage associé à la marque et à la réputation de ces braves gens. Mise en Demeure a publié un communiqué sur le CMAQ à ce sujet. Une histoire qui semble surréel, mais qui démontre encore une fois l'abberation de la logique capitaliste. Il faudrait peut être qu'ils retrouvent un autre groupe antérieur à ces inconnus des masses, et portant le même nom, pour leur faire une mise en demeure à leur tour...Tant qu'à être dans l'absurde.
Pour lire leur communiqué...

3 commentaires:

Pwel a dit…

Ayoye!

Je suis d'accord que partir en feu avec les avocat c'est pas mal... moyen.

Mais je me rapelle de Brasse Camarade/Mise en demeure. Je les ai connu l'hiver dernier devant l'îlot voyageur. Ils nous ont fait slamer avec "L'anti-émeute arrive! L'anti-émeute arrive!"

C'était malade!^^

Mais je me rappelle aussi que quand ils se sont présentés j'ai fait un saut: "Brasse Camarade? C'est pas un vieux duo mauvais qui existe pu?". J'ai dû me rendre à l'évidence en leur regardant la face (qui va avec l'âge) qu'ils ne pouvaient pas être les gars que je n'avais pas connu (Brasse Camarade? Qui écoutait ça?).

N'empêche... rendue chez nous j'ai fait une petite recherche sur le net... et je suis tombé partout sur les frères Lamoureux. Rien sur le groupe qui venait de me faire slammer dans la rue...

Je suis peut-être un peu plus vieille que la moyenne de leurs fans, mais le nom "Brasse Camarade" ça m'avait sonné une cloche. Et avec une recherche très sommaire on se rend compte super vite que le nom appartient à un autre band.

Bref, si je pense que les Brasse Camarade "originaux" sont pas mal plattes d'envoyer des avocats à de jeunes musiciens motivés et plein de talents pour une histoire de "trademark", je pense aussi que le groupe qui est actif aurait pu juste se donner la peine de faire une tite recherche... Ça leur aurait évité bien du trouble...

Mise en a dit…

Quand on a trouvé le premier nom du groupe, ce n'était pas dans le contexte de continuer par la suite. On l'a trouvé intéressant pis on a fait notre show. Quand on s'est fait réinviter, on a conservé notre nom et on n'a pas fait de méga-recherches.

C'est assez tard qu'on a découvert l'existence d'un vieux groupe qui n'avait rien fait depuis une dizaine d'années. On s'en est pas trop inquiétés. On s'est dit qu'à la limite, on irait prendre une bière avec eux pis qu'on en parlerais. Je suis certain que peu de groupes défendent un nom mort comme ils le font, parce que la mise en demeure a dû leur coûter une belle petite somme... Mais bon, c'est ce qui est arrivé.

franky a dit…

pwel, je sais pas trop quel âge t'as, certainement pas beacoup plus que moi. N'empêche, j'ai connu cette époque, et pour moi Brasse-Camarade me dit rien. D'la manière qu'ils décrivent ça c'est comme si Boom Desjardins avait été dans un band pis qu'il l'avait abandonné et qu'il venait réclamer son dû (sa participation de personne célèbre). Mais la réalité est plus terne et moche. Ces personnes ne sont pas connues et tentent de le devenir par des manoeuvres qui vont juste les rendre plus antipathique que ce qu'elles étaient déjà (c'est-à-dire un groupe qui chante des kétaineries imbuvables, si j'ai bien compris... pas très intéressant).