mardi, avril 15, 2008

La crise alimentaire en chiffres...

La BBC a mis en ligne des tableaux/graphiques intéressants qui démontrent bien l'ampleur de la crise alimentaire actuelle(voir le billet précèdent). Ces chiffres démontrent par eux-même l'horreur de la crise alimentaire provoqué en grande partie partie par la spéculation boursière et tous ces grands idéologues de la Banque Mondiale et du FMI...


The cost of food: facts and figures

Explore the facts and figures behind the rising price of food across the globe.



Line graphs showing rising food prices 2005-07 and price rises by food type, 2007
Dans ce graphique, 100 représente le coût des aliments entre 1998-2000. On peut se rendre compte que le prix global a augmenté de 80%, durant les seules années 2005 à 2007, et que le prix de certains aliments, tel que les produits laitiers, a triplé durant cette période.


Graphic illustrating price rises in corn, rice, soya and wheat

Bar chart of US ethanol production 1995-2016, and image of tractor in field


L'augmentation du prix du pétrole, a provoqué une hausse de la production d'éthanol et de bio-carburant, entraînant à son tour des hausses catastrophiques en 1 an du prix des céréales (130% pour le blé!!).

Graphic showing world population growth 1950-2050



L'augmentation exponentielle de la population provoquera à son tour une hausse de la demande en céréale, ce qui ne fera qu'accroître la crise alimentaire dans les prochaines décennies.


Graphic showing change in Chinese meat consumption and pressure on water resources driven by wheat and beef production

En presque 3 décennies, la Chine a augmenté sa consommation moyenne de viande de 20 à 50kg par habitants/an. Avec une population de l'ordre du milliard, les besoins en céréales et en eau pour nourrir le bétail augmentent donc de façon alarmante.


Map of global wheat production


Map showing projected change in global balance of trade




Avec l'augmentation du prix des aliments de base, les pays en rouge sont actuellement les plus grands perdants au niveau de la balance commercial. Soit principalement, l'Afrique, le sud ouest Asiatique et l'Amérique latine...

3 commentaires:

Flunk_your_school a dit…

Des représents-es de groupes membres de l'organe de coordination des luttes paysannes internationale Via Campesina seront présents à Montréal le premier mai prochain à 19h00 au centre 7400, 7400 Bld St-Laurent.

Je sais que c'est la manif du premier mai révolutionnaire. C'est pour ca que je vais y aller et filmer la conférence pour pas faire de guerre entre les deux événements.

info:
Du 28 avril au 1er mai 2008, dans six villes : NOURRIR LE MONDE OU LES VOITURES ? Les impacts des biocarburants sur l'agriculture, les communautés agricoles et les droits humains

La ruée vers l’or des « agrocarburants » génère une crise mondiale. Beaucoup de gouvernements s'engagent à intégrer les biocarburants à leurs stratégies énergétiques. Mais la production agricole destinée à la fabrication de carburants transforme déjà l'agriculture mondiale, et exerce des répercussions profondes sur les personnes, les écosystèmes et la planète.
Soyez des nôtres pour découvrir les raisons et les enjeux de cette situation - le pourquoi et le comment.

Présenté par : Coalition Au-delà de l'agriculture industrielle, ETC Group, Food Action Committee - Ecology Action Centre - Halifax, Greenpeace, Inter Pares, National Farmers Union, Partenariat Afrique Canada, P.E.I Coalition for a GMO-Free Province, Réseau canadien d’actions sur les biotechnologies, The Ram’s Horn, Union Paysanne et USC Canada.

Avec la participation de :
Alberto Gomez (La Via Campesina, Mexique), Devlin Kuyek (GRAIN, Canada), Marilyn Machado (PCN, Colombie), Pat Mooney (ETC Group, Canada), Helena Paul (EcoNexus, RU), Ditdit Pelegrina (SEARICE, Philippines), Darrin Qualman (National Farmers Union, Canada), Peter Rosset (Center for the Study of Rural Change, É.-U./Mexique), Javiera Rulli (BaseIS, Paraguay), Ousmane Samaké (IRPAD/Afrique, Mali) et Soledad Vogliano (CEPPAS, Argentine).

Des forums publics auront lieu le 28 avril (à Charlottetown et Saskatoon), le 29 (à Winnipeg et Halifax), le 30 (à Ottawa) et le 1er mai (à Montréal). Prenez note de la date et rendez-vous à www.cban.ca/agrofuels (en anglais seulement) pour en savoir davantage!




Jean-Martin

Jean-Martin a dit…

COMMUNIQUÉ DE PRESSE - La Via Campesina

17 avril: Journée internationale des luttes paysannes
Mobilisation mondiale des paysans pour proposer des solutions à la crise des prix des denrées alimentaires

(Jakarta, 17 avril 2008) Aujourd’hui, les organisations de paysans et paysannes et leurs alliés célébrent la Journée internationale des luttes paysannes en commémoration du massacre de 19 ouvriers et ouvrières agricoles qui, il y a 12 ans, se battaient pour obtenir de la terre au Brésil. Aujourd’hui des douzaines de groupes, communautés et organisations dans plus de 25 pays à travers le monde organisent plus de 50 actions telles que des marchés de paysans, des conférences, des actions directes, des activités culturelles et des manifestations, etc. en vue de défendre leur droit à se nourrir et le droit à nourrir leurs communautés.
A Djakarta , Le Syndicat Indonésien des Paysans en collaboration avec d’autres syndicats, des groupes de droits humains, des artisans pêcheurs, des organisations de femmes et d’autres groupes se réunissent en assemblée générale contre les entreprises multinationales. Henry Saragih – coordinateur général de Via Campesina, Mouvement international de paysans et petits agriculteurs a déclaré en ouvrant la séance: « Aujourd’hui est le jour où les communautés silencieuses élèvent la voix. Les paysans et les populations rurales représentent près de la moitié de la population mondiale, mais notre voix n’est pas entendue et nos problèmes sont ignorés. Nous sommes trop souvent marginalisés, appauvris et opprimés. C’est pourquoi le 17 avril nous célébrons notre combat pour la vie!».
En Argentine, le Mouvement national des paysans et des peuples autochtones organise des rassemblements dans sept provinces et des manifestations contre les gros producteurs de soja qui accaparent les terres et détruisent les sols. Ils organisent également des actions contre Syngenta et Monsanto; des manifestations pour la vie et contre le pillage de la terre, de l’eau et des semences par les multinationales. En Allemagne, une semaine entière d’actions a été organisée par une coalition de plusieurs groupes de base, des ONGs et des réseaux actifs dans le domaine de l’agriculture mondiale à Berlin et dans les environs. Ils présentent une exposition de photos, une vitrine sur la biodiversité dans un magasin bio, une sélection spéciale sur l’agriculture mondiale dans une librairie, une manifestation à bicyclette et des actions près d’un champ d’expérimentation OGM de la multinationale de produits chimiques BASF et bien d’autres activités. Au Cameroun , le Conseil rural pour le développement de l’Agriculture et de la Pêche (CORDAP) organise une conférence à Yaoundé avec pour thème des débats “Quelle politique alimentaire voulons-nous développer au Cameroun à une époque où les prix internationaux des denrées alimentaires flambent?”.
(Une liste complète des activités est disponible sur www.viacampesina.org)
Cette mobilisation mondiale a lieu alors que le problème de la faim dans le monde est de nouveau à l’ordre du jour. Les prix des denrées alimentaires ont flambé au cours des dernières années et des révoltes ont éclaté dans diverses parties du monde. Pour Via Campesina, la crise actuelle alimentaire est largement causée par la spéculation et la libéralisation du commerce dans le secteur de l’agriculture. De gros opérateurs spéculent sur des pénuries prévisibles de certaines denrées de base et font monter les prix artificiellement, provoquant la famine et augmentant la pauvreté. D’autre part, le démantèlement continu des mécanismes étatiques (tels que les stocks régulateurs et le contrôle des importations) au cours de ces dernières décennies a fait que de nombreux pays sont devenus extrêmement vulnérables à la volatilité des prix des denrées alimentaires.
Les organisation paysannes membres de La Via Campesina, leurs amis, amis et alliées, qui se mobilisent aujourd’hui, croient qu’une agriculture familiale durable et une production locale des aliments peut résoudre la crise actuelle. Ils sont prêts à relever le défi.

Pour plus d’informations: www.viacampesina.org
Contact médias: Isabelle Delforge: +62-21-7991890 , +62 81513224565, E-mail: delforge@viacampesina.org

1hummus a dit…

Cool ça motive à resté vegan.