vendredi, juillet 30, 2010

Émeute à Moscou


Près de 500 jeunes gens, dont certains masqués, ont attaqué hier des locaux administratifs dans la banlieue de Moscou, un événement rare dans un pays où les manifestations peuvent être réprimées très sévèrement. Se réclamant de l’anarchisme ou de l’antifascisme, les émeutiers auraient utilisé des armes à feu, selon des médias russes. Ce raid s’est déroulé en marge de protestations contre la destruction d’une forêt pour une nouvelle autoroute, contestée depuis trois ans par les habitants de Khimki, une ville proche de la capitale russe. Ces derniers ont multiplié les lettres ouvertes aux autorités et les pétitions, sans succès. Ces mobilisations citoyennes, généralement pacifiques, contre l’arbitraire des autorités se sont multipliées ces dernières années dans un pays à l’opposition muselée par le pouvoir.

2 commentaires:

autogestion a dit…

La gang en blanc ici présent ce sont des néo-nazi!! comme on peut le lire ici sur le site:

http://cia.bzzz.net/moscow_khimki_the_battle_with_the_adminstration_heats_up

Quelques années de cela, un camping organisé par des environnementalistes en opposition à une centrale nucléaire avait aussi été attaqué par des nazi et avait alors tué des écolo.

Collectif Emma Goldman a dit…

Le service d'information de nos camarades d'Action Autonome ont publié de l'information sur deux personnes arrêtées suite à l'action. http://www.avtonom.org/en/node/12872

Quelle source indique la présence d'armes à feu à la manifestation?