vendredi, janvier 07, 2011

Duhaime, la liberté et Pinochet

Eric Duhaime, vous savez le gars de Québec qui est tellement fendant qu’il en a la voix fêlée, Monsieur Liberté en personne ne se gêne pas pour se porter à la défense de… Pinochet. Nous reproduisons ici ses propos tenus lors d’une commission parlementaire à propos du Régime des rentes du Québec

Sam Hamad – Le miracle chilien dont vous avez parlé, c’est bien en 1980. C’est Pinochet, c’est le miracle de Pinochet ? Est-ce que c’est ça ?

Eric Duhaime – Bien écoutez, monsieur le ministre en tout respect.

Sam Hamad : Est-ce que c’est ça?

Eric Duhaime : Oui, c’est ça. Je voudrais juste répondre à ça. Je peux vous dire qu’en matière de droit de la personne, ce n’était pas un gouvernement qui était recommandable, vous avez tout à fait raison et je partage votre opinion, mais je ne pense pas que parce qu’un gouvernement a des failles à un niveau qu’on ne peut pas regarder ce qui est fait de positif ailleurs, et qu’on doit se limiter à regarder juste ce qui s’est fait au Québec depuis 40 ans.

Certains y verront une contradiction flagrante avec les idées de « liberté » prônées par le capitaine America de la belle province, mais il n’en est rien : Pinochet avait nommé sa Constitution de la Liberté en hommage au grand papi du néolibéralisme, Friedrich von Hayek. Il n’y a donc là rien de surprenant, et Duhaime est en parfaite concordance avec sa filiation idéologique.

Si nous avions les mêmes contacts que Duhaime avec l’Empire, nous pourrions faire grand cas de ces déclarations. Imaginez un peu qu’Amir Khadir appuie un argumentaire sur la politique stalinienne ou que Jack Layton affirme s’inspirer du régime de Tito, vous croyez que les journalistes s’enfargeraient dans la mise en contexte et les nuances ? Absolument pas. Cela leur couterait probablement leurs élections. On crierait - et pour cause! - au nom respect des victimes de ces régimes de terreur. Malheureusement, notre campagne de salissage à nous est trop humble, et elle est à la hauteur des rapports de force en présence. Éric Duhaime, cet espèce de Bock-Côté fédéraliste au régime, est de la droite économique radicale, et c’est précisément pour cette raison qu’on l’entend partout.

Finalement, je révise ma position, j’avais tout faux, ce n’est pas parce qu’il est fendant qu’il a la voix fêlée, mais bien parce qu’il est totalement fêlée qu’il a une voix fendante.
Lien

2 commentaires:

A. Franc-Shi a dit…

LOL, Emma, j'adore votre phrase de conclusion, bravo.

Duhaime, Duplessis, Harper, Mussolini, Pinochet, Vladimir Poutine, Alassan Ouattara, Sarkozy, tous des traitres de l'humanisme et des spoliateurs du travail d'autrui.

Reprenons nos droits ancestraux sur l'économie, regroupons nous en comités d'actions de délégués révocables, surpassons le capitalisme.

Union Révolte

Oktobre a dit…

À ce sujet, la première vraie rencontre de nos amis les relquistes à Montréal va se passer en catimini le 6 avril, au restaurant Vinnie Gambini’s du Marché central (951 Boulevard Crémazie Ouest). À noter, suite à leur déconvenue le 16 mars dernier, étant donné la trop grande proximité du Pub Ste-Élizabeth du Quartier Latin, ils ont décidé de s'entourer de précautions...

http://rlqmontreal.ca/blog/divers/retour-de-limpromptu/