mardi, avril 13, 2010

Camarade Chartrand!



Michel Chartrand, après presque un siècle de lutte, nous quitte.

Gageons que l'élite se souviendra de lui comme d'un « progressiste », d'un « chrétien », d'un « syndicaliste » et d'un « nationaliste ». Ces qualificatifs, sans être faux, en masquent cependant d'autres, et qui sont sans hasard les plus essentiels. Car pour nous, Michel Chartrand était avant tout un socialiste, un critique et un révolté. Il a traversé presque la totalité du 20e siècle au sein du peuple travailleur pour lequel il a dédié sa parole vindicative et son infatigable action, côte à côte avec l'amour de sa vie, Simone Monet.

Alors que bourgeois et politiciens s'apprêtent hypocritement à lui rendre du bout des lèvres un hommage qui ne sera inévitablement pas à la hauteur, rappelons-nous que le camarade Chartrand les considérait – et pour cause! – comme des baveux, des pachas et des profiteurs. Et qu'il a littéralement dédié sa vie à combattre leur prétention, leur pouvoir et leurs mensonges.

1 commentaire:

anarchopragmatisme a dit…

"Gageons que l'élite se souviendra de lui comme d'un « progressiste », d'un « chrétien », d'un « syndicaliste » et d'un « nationaliste »."

Tout de même, il était un vrai syndicaliste progressiste comme il ne s'en fait plus, dans le sens positif du terme.